Sélectionner une page

Cybversion – poésie

par | 8 Avr, 2015

L’écran crie: dors dors Marie
Dors le vide dors ta vie
Inodore insipide ta vie vide
Mais le corps usé rusé
Demande encore
Veut sentir toucher goûter
Dévorer ce sommeil
Hurler son réveil
Soudain le regard doucement s’égare
Le dos s’appuie, la nuque se mobilise
L’intention, nouée au creux, se galvanise
Il ne faudra pas que l’écran me voie
Lorsque je tournerai la tête
Me glisserai vers la fenêtre
Et au-delà
Les yeux nus avec passion
Goûterai le temps
Peau de rires, mouillée d’horizons
Ventre échevelé grisé comprend
Enfin, on a crevé l’écran