Sélectionner une page

Hymne à la nuit noire: Sauvons les étoiles!

par | 23 Août, 2012

Hymne à la nuit noire : Sauvons nos étoiles!

C’est très sérieux, on ne parle pas des étoiles hollywoodiennes ni des étoiles sportives qui éclairent le firmament olympique. Il est question ici des vraies étoiles, celles que nous avons la chance de voir la nuit, au-dessus de nos têtes.

Les astronomes sonnent l’alarme : les étoiles sont en train de disparaître à cause de la pollution lumineuse.

 

Elles sont éclipsées par la lumière artificielle des villes. Alors que dans un ciel vraiment noir, on peut en voir des milliers, à Montréal on n’en distingue plus qu’une vingtaine! Qu’en est-il dans notre région du Centre-du-Québec? Et pourquoi devrions-nous nous sentir concernés? Parce que la nuit est essentielle à la vie!
Saviez-vous que la mélatonine, hormone importante du corps humain, responsable des rythmes biologiques et de la réponse de notre système immunitaire, n’est sécrétée qu’en l’absence de lumière?
Certains types de cancer affecteraient même davantage les travailleurs de nuit. La diminution de cette hormone provoque des troubles du sommeil. Sans compter que l’éclairage artificiel dérange également les rythmes biologiques des animaux. La pollution lumineuse ou « photopollution » n’est pas sans conséquence sur le vivant.
L’énergie lumineuse dépensée à éclairer inutilement le ciel s’élève chaque année à près d’un milliard de dollars. Cette énergie est purement gaspillée et contribue à augmenter l’émission des gaz à effet de serre. Attention : le Québec est la zone géographique réputée pour générer le plus de lumière par habitant au monde! Un gaspillage qui coûte des millions de dollars par année.
Même loin des grandes villes, notre mode de vie ne nous permet pas d’ignorer ce phénomène. Voici quelques recommandations pour contribuer à diminuer cette source de pollution :
  • Éliminer les sources lumineuses blanches et énergivores (mercure, halogène);
  • Remplacer les luminaires qui envoient de la lumière vers le ciel;
  • Réduire l’excès d’éclairement;
  • Éteindre certaines lumières en dehors des heures d’utilisation.

À cela j’ajouterais : sortons!

Allons profiter du paysage nocturne et de la beauté du ciel étoilé. Si la lumière du jour nous permet de voir le monde qui nous entoure, elle nous cache l’immensité que seule la nuit noire peut nous révéler. Cette immensité fait partie de ce que nous sommes, chérissons-la.
Près de chez nous, la Réserve internationale de Ciel étoilé du Mont-Mégantic vise à préserver, aujourd’hui et pour l’avenir, l’accès pour tous à l’expérience du ciel étoilé. C’est une fierté pour notre région.
Cet article est d’abord paru le1er août 2012